feuilles

Archives

Toilettes sèches à litière biomaîtrisée, TLB, toilettes à compost : Comment ça marche !


Le saviez-vous ?

Les toilettes à chasse d’eau constituent une source de pollution importante. La matière organique directement rejetée dans l’eau se transforme en nitrates et phosphates. Ces deux substances sont responsables de l’asphyxie de nos rivières.
Nos déjections font partie de la biosphère et ne sont pas à éliminer.
Leur destruction est un facteur important du déséquilibre de l’écosystème.
15 m3 d’eau potable par an et par personne sont ainsi pollués par l’utilisation de toilettes classiques.
Les toilettes sèches, en créant de l’humus, permettent de régler ces problèmes à la source en diminuant la pollution, (et) en économisant l’eau.

Comment ça marche ?

Les déjections sont constituées d’azote. Grâce à l’action d’une enzyme naturellement présente -l’uréase- l’azote organique se transforme en ammoniac. En ajoutant de la matière carbonée (copeaux, paille broyée, feuilles sèches,….) on inhibe cette action et on obtient de l’humus.

Nous reproduisons ainsi l’écosystème en rendant simplement à la nature ce qui lui appartient.

frise